Accueil Littérature L’un des deux créateurs du blog : les Boloss des belles lettres, nous parle de son expérience.

L’un des deux créateurs du blog : les Boloss des belles lettres, nous parle de son expérience.

0
7
127
Le-Havre.-Festival-Le-Got-des-autres.-Les-Boloss-des-Belles-Lettres-revisitent-Jules-Verne-au-Havre-Article-Normandie-actu-

Je suis, suite à mon premier article sur le sujet, allée poser quelques questions à l’un des deux blogueurs des Boloss des belles lettres sur twitter. Découvrez l’interview de Michel pimpant ( à gauche sur la photo) 5 ans après le commencement des Boloss des lettres.

Comment vous êtes-vous rencontrés et comment l’idée vous est-elle venue ?

Michel Pimpant: J’ai rencontré Quentin via twitter, il y a un siècle, en 2011. C’est lui qui m’a proposé d’écrire à 4 mains sur ce projet, donc l’idée vient de lui. Mais chacun y a mis de sa personnalité.

 

Qu’avez-vous ressenti en découvrant que votre blog rencontrait un tel succès ?

L’objectif de ce projet était de s’amuser tous les deux, et de faire marrer nos potes de twitter, pas plus. Quand les textes ont commencé à tourner au-delà du cercle de nos amis, on a été très surpris, mais toujours amusés : ce projet est né comme un canular et le voir grandir faisait partie du canular en un sens!

 

Êtes-vous toujours ceux qui écrivent les textes pour les vidéos de Jean Rochefort? Travaillez-vous en collaboration?

Oui bien sur ,Quentin et moi sommes les deux seuls auteurs des textes de Jean. Nous travaillons en binôme sur ce projet, comme sur d’autres projets. Au départ, pour le blog chacun faisait ses textes dans son coin, mais pour l’adaptation en video, on a tout réécrit, et cette fois on a tout repris à quatre mains c’est très stimulant comme exercice d’écriture.

Eprouvez-vous aujourd’hui le même plaisir à écrire «  les bols des lettres qu’à vos débuts ? 

L’intensité du plaisir est intacte, mais le plaisir a changé de nature : au début, les textes étaient très bruts, très longs, une vraie logorrhée. Petit à petit, nous avons fait évoluer notre approche du projet. Ce qui nous intéresse à présent, c’est de rendre le même effet d’enthousiasme foufou mais dans une forme beaucoup, beaucoup plus courte. En somme, faire rentrer un slam dans un sonnet. Comme souvent avec le travail de la langue, la contrainte formelle autorise de nouveaux jeux.

 

Pourquoi passer d’un projet de traduction de jeux vidéos à celui des boloss des lettres ? Pratiquez-vous toujours la première activité ?

Quand j’ai commencé les Boloss des Belles Lettres avec Quentin, je travaillais toujours dans la traduction de jeux vidéo, en tant qu’employé dans une agence de traduction. Puis, à partir de 2013, j’ai quitté cette agence et me suis lancé dans le grand bain : la vie d’auteur free-lance. J’écris pour toutes sortes de clients. Mais je continue de travailler sur certains jeux !

« Chacun y a mis de sa personnalité. L’objectif était de s’amuser et de faire marrer nos potes sur twitter! »

Avez-vous d’autres projets pour l’avenir ?

Oui bien sûr ! Quentin et moi, on n’est jamais à court d’idées : bouquins, séries TV, longs métrages, dessins animés, sketchs, émissions TV… On touche à tout. Mais dès qu’on est plus dans l’écriture pure comme pour les Boloss, ça prend du temps à se faire…

                                 Le-Havre.-Festival-Le-Got-des-autres.-Les-Boloss-des-Belles-Lettres-revisitent-Jules-Verne-au-Havre-Article-Normandie-actu-

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par infosartetlitterature
  • LES BOLOSS DES BELLES LETTRES

    Les boloss des belles lettres qu’est-ce que c’est ?

    C’est en 2012 que deux jeunes étudiants décident de créer un blog humoristique reprenant l…
Charger d'autres écrits dans Littérature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Les boloss des belles lettres qu’est-ce que c’est ?

C’est en 2012 que deux jeunes étudiants décident de créer un blog humoristique reprenant l…